Arlequin serviteurs de deux maîtres – 2002

Comédie italienne de Carlo GOLDONI

Résumé

“Décidément, tout allait pour le mieux, songea le signor Pantalon de Bisognosi, j’avais vraiment eu de la chance finalement. A peine le prétendant de ma fille, Fédérigo, mourait-il que Silvio, un autre prétendant, se présentait et réussissait à plaire à ma Clarissa ! Il ne nous restait plus, à moi et au père de ce jeune homme, qu’à les marier, seulement voilà … Une catastrophe est arrivée… Le jour des fiançailles, alors qu’on s’apprêtait à festoyer, un valet, rustre et bavard, portant le nom d’Arlequin, vint nous annoncer tranquillement que son maître Fédérigo attendait, en bas, dans la rue. Nous avons d’abord cru à une plaisanterie, d’autant plus que ce valet m’avait tout l’air d’un filou, mais … lorsque Federigo est entré, il a bien fallu se faire une raison ! Que fallait-il faire ? …. Accepter comme gendre ce mort ressuscité ou continuer la cérémonie avec ce jeune coq de Silvio ? Il fallait bien prendre une décision ! … non ? Mais dites moi laquelle fallait-il prendre, par les cornes du Diable ?!!!? “.

Une pièce écrite dans la tradition de la Comedia dell’arte : on y retrouve donc, avec plaisir, les personnages truculents de la farce dans une intrigue à rebondissements comiques multiples.

Distribution

  • Silvio : Thierry PINARD

  • Clarissa : Céline BRIAND

  • Sméraldina : Claudine CADIEU

  • Pantalon : Rodolphe THORIGNÉ

  • Brighella : Loïc BANNETEL

  • Arlequin : Bruno GUÉNÉGOU

  • Béatrice : Françoise BLET

  • Florindo : Pierrick DELONGLÉE

  • Polichinelle : Cécile ROBERT

  • Pierrette / Servante : Cécile PINARD

Technique

  • Mise en scène : Dominique DELONGLÉE

  • Lumières et son : Dominique DELONGLÉE

  • Décors : Philippe PATIS, Pierrick DELONGLÉE, Jean BANNETEL, Thierry PINARD

  • Costumes : Andrée PINAULT, Marie-Annick THORIGNÉ

  • Maquillage : Évelyne BOSSARD

  • Coiffure : Salon ESCOTT Coiffure de Rennes